place au port de plaisance de la rochelle
tutos

Comment trouver une place de port pour son voilier

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Un des freins majeurs à l’acquisition d’un voilier reste la possibilité de lui trouver une place de port adéquate. Pendant les trois dernières décennies les listes d’attente ont enflé dans les marinas les plus prisées du pays, tandis que le prix des anneaux de port explosait. La situation était si tendue que le recours aux passes-droit devenait presque obligatoire dans certaines zones.

A Brest il pouvait être fort utile d’être ami avec quelques stars locales pour doubler les autres plaisanciers. En Méditerranée, il s’est dit sur les forums que quelques dessous de table bien ciblés pouvaient aider considérablement. Forcément, voyant inexplicablement certaines personnes se voir attribuer des places après un délai d’attente inhabituellement court, les propriétaires moins chanceux se posaient quelques questions. Mais le marché de la plaisance s’est stabilisé et semble même se retourner à la baisse diminuant la pression sur les ports. Les pratiques des capitaineries gagnent en transparence, des solutions émergent et la situation ne fait globalement que s’améliorer.

Pas assez de places de port, vraiment?

D’après le ministère de l’écologie 220 000 places de port sont disponibles en France, hors mouillage, pour plus d’un million de bateaux immatriculés, moteur et voile confondus. A première vue il en manquerait donc près de 800 000!

En réalité ce n’est pas du tout le cas.

Tout d’abord les trois quarts des navires immatriculés sont des unités de moins de 6 mètres, souvent transportables et stockés sur des terrains privés. Par ailleurs une partie de ces bateaux est stationnée sur corps-mort, dans les rivières et rias qui ne sont pas comptabilisées dans les places de port disponibles.

il reste des places de port

Ainsi, certains ports, en dehors des stations balnéaires, commencent même à rencontrer des difficultés pour remplir leurs bassins. Comment cela est-il possible?

Pour bien comprendre les perspectives qui se dessinent je vous propose un rappel du fonctionnement des listes d’attentes, de leurs délais et une brève description des principaux contrats d’occupation d’une place de port.

Les listes d’attentes

Pour gérer les demandes des plaisanciers, les marinas ont mis en place des systèmes de listes d’attente plus ou moins élaborés. Certains ports se contentent d’une liste chronologique, tandis que d’autres font un distinguo entre les habitants des communes environnantes et les autres. Comme il existe un nombre défini de places pour chaque taille de bateaux, les propriétaires de voiliers de 8 à 10 mètres, les plus répandus, sont susceptibles d’attendre plus longtemps que les autres.

Les délais d’attente sont extrêmement variables d’un bassin de navigation à l’autre, voire d’un port à l’autre suivant les facilités d’accès de ces derniers. Actuellement il n’est pas rare de trouver une place annuelle en location en quelques mois auprès des marinas de la façade atlantique (Brest, La Rochelle), voire tout de suite pour la Manche (Perros Guirec, Roscoff).

Par contre dans le bassin méditerranéen la situation demeure plus tendue, en particulier sur la partie Est des côtes françaises, notamment à cause de la proportion importante de ports privés qui n’offrent des places qu’en amodiation. Les délais se comptent alors en années, sans aucune visibilité du terme: parfois la liste stagne puis d’un coup plusieurs places se libèrent.

Louer ou acheter une place de port?

Il est utile de connaître la différence entre un contrat de location d’une place dans un port et l’achat d’un anneau de port ou amodiation. Il n’est en réalité pas possible d’acheter une place de port en bord de mer car le domaine maritime appartient à la collectivité.

Location d’une place de port

La location d’ une place, au mois, au trimestre ou à l’année, engage le port à vous fournir un service: stationnement, eau électricité, surveillance etc. Vous n’avez donc qu’un droit d’usage sur la place de port qui vous est attribuée. Le contrat est généralement tacitement renouvelé mais il peut aussi être dénoncé par chacune des parties avec préavis à son terme.

Contrat d’amodiation (achat d’anneau de port)

Le contrat d’amodiation est subordonné à l’achat de parts d’une société privée qui dispose d’un droit d’occupation du domaine maritime. Il est établi pour une durée précise, qui ne peut excéder celle du droit d’occupation concédé à la société. Il donne le droit d’occuper une place physiquement définie dans un port en échange d’une participation aux frais annuels.

Ces contrats mis en place dans les années 70 à 80 ont donné lieu à une spéculation importante sur les anneaux de ports, faisant monter considérablement les prix. Arrivant à terme les uns après les autres, ils sont remplacés par des droits d’usage, sans attribution de place fixe, concédés aux détenteurs de contrats d’amodiation pour une durée maximale de 35 ans.

 port de bandol

Les anneaux de ports ne peuvent être revendus que si la société gestionnaire du port l’autorise, ce qui n’est pas toujours le cas. Il n’est pas non plus possible de louer sa place de port à une autre propriétaire. Certains propriétaire essaient de revendre leur contrat avec le voilier, en proposant une copropriété fictive aux acheteurs: ce que l’on nomme le 49/51. Dans ce montage le vendeur reste officiellement détenteur de 51% des parts du bateau, ce qui permet de conserver sa place de port au voilier.

Ces pratiques posent des problèmes si le vendeur décède avant la fin du contrat d’amodiation car le bateau perd alors sa place, et les héritiers peuvent considérer qu’ils sont propriétaires à 51% du bateau même lorsque dans les faits, le prix de vente initial incluait la valeur totale du voilier. Sans parler de la responsabilité du vendeur en cas d’incendie ou d’accident sur sa panne.

Le coût des places de port

Les ports gérés par les municipalités soit directement, soit par l’intermédiaire de sociétés mixtes, sont de loin les plus accessibles financièrement. Ces marinas proposent presque systématiquement des places en location annuelle ou trimestrielle.

Pour vous faire une idée une location annuelle pour un voilier de 10 mètre (First 31.7) coûte de 1800 à 2800€ dans les marinas municipales en France.

Par contre les tarifs des ports privés peuvent être beaucoup plus élevés.

Quant au coût de l’amodiation, elle dépend non seulement de la longueur ou de la surface du voilier mais aussi de la durée qu’elle couvre. Ici les prix sont extrêmement variables. Pour exemple, à Antibes, une zone particulièrement chère et saturée, un anneau de port en amodiation pour un voilier de 10m est vendue à 16500€ pour deux ans. A quoi s’ajoutent les frais de fonctionnement annuels.

Les perspectives d’évolution

Des plaisanciers vieillissants

Le marché de la plaisance a connu son apogée dans les années 1970. Depuis 2007 on constate une baisse importante des achats de bateaux neufs, tandis que le marché de l’occasion reste stable. le parc de bateaux peine ainsi à se renouveler, ce qui se remarque assez bien sur la baisse du prix des voiliers les plus anciens.

les plaisanciers vieillissent

Les plaisanciers vieillissent (60 ans en moyenne dans le Finistère en 2013), et les jeunes générations ne peuvent ou ne veulent pas se lancer dans l’aventure de l’achat d’un voilier. Les actifs préfèrent largement louer des bateaux pour découvrir des pays différents lors de leurs vacances. C’est aussi une solution nettement moins coûteuse en argent et en temps que la possession d’un voilier. Une autre solution: la copropriété, trouve aussi de plus en plus d’adeptes.

Une meilleur gestion des places

Difficile de ne pas s’offusquer du rapport entre le nombre de propriétaires de voilier en attente d’une place de port et le nombre de bateaux qui sortent peu ou pas du tout en mer. Ce constat a fini par déboucher sur une gestion plus souple des places à flot, en proposant en alternative aux utilisateurs occasionnels des places à terre. Particulièrement adaptés aux petits bateaux, surtout les bateaux à moteurs, les contrats de location de places à sec avec un nombre défini de grutages aller-retour par an ont permis de désengorger les ports du Morbihan.

mise à l'eau au crouesty

Le port du Crouesty est un modèle du genre qui comptait plus de 3850 personnes en liste d’attente pour 1830 places à flot en 2018. La mise en place de différents contrats mixant place à flot une partie de l’année, mise au sec et la possibilité de stationner sans frais supplémentaires dans d’autres ports du secteur a permis à de nouveaux plaisancier d’accéder à leur loisir favori.

Les délais d’attente se réduisent

Sauf à vouloir absolument une place à flot dans les ports les plus prisés du littoral, il suffit souvent de se décaler de quelques dizaines de kilomètres pour trouver des listes d’attentes de taille raisonnable, voire d’obtenir immédiatement une place. Et même dans les zones sous tension l’étau sera amené à se desserrer alors que les candidats à la propriété d’un navire sont de moins en moins nombreux.

Les stratégies pour trouver rapidement un place de port pour son voilier

place au port de plaisance de la rochelle

Acheter un voilier en copropriété

Cette solution connaît une forte progression dans les statistiques. Est-ce la pratique du 49/51 qui augmente ou bien y a t-il réellement un changement dans les pratiques? Je ne connais pas la réponse à cette question. Cependant une copropriété suppose de bien s’entendre entre copropriétaires. Il faut avoir les mêmes ambitions pour le bateau en terme d’investissement et d’entretien ainsi qu’un calendrier de vacances compatible. Ce genre d’entente possible, mais quand même assez rare.

Racheter la 1/2 part d’un voilier vous permettra de bénéficier de sa place, laquelle restera cependant au nom du vendeur qu’il s’agisse d’une location ou d’une amodiation. Si vous voulez changer de bateau, ou racheter la totalité du voilier, vous aurez à négocier avec la capitainerie pour garder la place.

Faut-il trouver une place de port avant d’acheter un voilier?

La réponse est… non! Mille fois non! A moins que vous vous moquiez totalement des qualités de votre futur bateau. Si vous faites cela, le jour où le port vous appellera pour vous annoncer que vous avez une place, vous aurez très peu de temps pour trouver un voilier avant que l’opportunité ne se referme.

Vous risquez alors d’acheter une poubelle ou de payer trop cher votre bateau. Et là votre problème se déplacera de la place de port à celle de la revente d’un voilier invendable…

D’accord, me direz-vous, mais si j’achète un voilier et que je n’ai pas de place de port, où vais-je l’amarrer?

Négociez un délai avec le vendeur pour bénéficier de sa place

Quand vous achetez un voilier, vous pouvez signer un compromis de vente afin de différer l’achat tout en le bloquant en votre faveur. Cela vous donnera un délai pour dénicher une place de port, même provisoire. De manière générale ce compromis est généralement soumis aux résultats de l’expertise avant achat. Mais rien ne vous empêche d’y ajouter un délai de quelques semaines après l’expertise pour finaliser l’achat, sous réserve de l’acceptation du vendeur évidemment.

Où trouver une place de port?

Nous rêvons tous d’avoir notre voilier amarré au pied de notre maison. Mais voilà: tous les plaisanciers ne vivent pas au bord de l’eau, et parfois le port le plus proche est totalement saturé.

Commencez par vous inscrire sur les listes d’attentes de vos ports préférés, puis cherchez une place d’attente plus accessible.

Délocalisez votre voilier

Ne restez pas bloqué sur ce point. Un de mes amis a obtenu une place de port annuelle très rapidement à Brest alors qu’il vit dans le Morbihan. Il a donc commencé à découvrir la mer d’Iroise , ce qu’il ne regrette absolument pas. Et cet été, 2 ans après son achat il aura une place à Quiberon, tout près de son domicile.

une place de port à l'aber ildut

La solution est donc là: si vous ne pouvez pas obtenir la place dont vous rêvez tout de suite, explorez d’autres bassins de navigation. Sachez que plus vous irez vers le nord de la France (et de la Bretagne) plus il vous sera facile, hors stations balnéaires, de trouver une place de port.

Par ailleurs la saturation des marinas est une spécificité française, au Portugal, en Espagne sur la côte Atlantique et même en Allemagne vous trouverez de la place à un prix abordable.

Si vous tenez cependant à garder votre bateau le plus proche possible du port convoité, pensez à des formes de stockage alternatives au ponton.

Les alternatives au ponton

De ce point de vue les ports à secs, surtout pour les petites unités sont à considérer quand vous ne naviguez pas toute l’année. En revanche si vous sortez souvent en mer, ils ne vous conviendront pas.

L’amarrage sur bouée dans les ports ou les estuaires est excellente une solution, et de loin la moins coûteuse. A mon avis elle convient mieux à ceux qui vivent près de leur mouillage. Un bateau au corps-mort demande un peu plus de surveillance qu’au ponton: le risque de vol ou de ragage des amarres invite en effet à de fréquentes vérifications.

Les voiliers qui échouent auront également un choix beaucoup plus large de ports en Manche et en Atlantique. Il s’agit à nouveau d’un amarrage sur bouée, avec échouage entre chaque marée. Pour l’hivernage il peut être intéressant d’échouer son bateau assez près du rivage par grande marée, de sorte qu’il ne flotte pas pendant plusieurs mois. Là encore il vaut mieux avoir un œil sur son bateau.

place de port à l'échouage à saint servan

Enfin si aucune de ces solutions ne vous convient, il reste toujours la possibilité d’acheter un voilier transportable. Vous lui trouverez aisément un coin de jardin ou de terre-plein quand vous ne vous en servez pas.

Dans tous les cas n’oubliez pas: la disponibilité des places de port s’améliore d’année en année, et si vous faites preuve de souplesse vous trouverez toujours un endroit où amarrer votre voilier.

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

6 Comments

  • Migal64

    Slt Katell,
    Tjrs très intéressant, l’ article dépeint très bien la situation actuelle…
    Ne pas hésiter également au “bouche-à-oreille” et autres bruits de coursive…
    Faire jouer ses relations (famille, amis, pro…) peut aussi aider.
    Et c’est vrai, il reste des places… 🙂
    Bonne journée… 🙂

  • Bernard

    Dans le cas de l’achat d’un bateau neuf, une autre solution consiste à négocier avec le vendeur, car les professionnels ont toujours des places « réservées » ou « prioritaires » dans les ports où ils sont.

  • Gilbert

    Bravo, Katell, pour cette présentation très judicieuse et très documentée.

    J’ajouterais seulement une possibilité que vous n’évoquez pas :

    – la location d’anneau à la saison (mai – octobre) (novembre – avril), souvent plus facile à obtenir, du moins dans la zone que je connais bien (Port-Camargue au Cap d’Agde, en Méditerranée). Bien sûr, le coût annuel s’avère supérieur…

    Encore merci, Katell, pour votre travail !

  • Hervé LE CHALONY

    Hors période de confinement…. La Tunisie est vraiment abordable et il y a des places. Un vol Paris-Monastir, c’est moins de 150 euros AR (hors juillet/aout) pour une place de port à 1200 euros/an pour un 13 m. Faites le calcul. Inconvénient : il faut programmer et la Tunisie c’est beaucoup de plages… L’Italie (Pantelleria ou la Sicile sont à 40 nm ou 75 nm). Par mon expérience, à Lorient il y a toujours des places que l’on “loue” au mois. C’est plus cher mais possible en transitoire (c’est même obligatoire de passer par ce stade, tout en étant sur liste d’attente)

    • Katell

      Solution originale, on peut même imaginer de laisser son bateau hiverner chaque année dans un pays différent pour faire le tour de la Méditerranée tranquillement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *