molène
idées de croisière

Mouillage à Molène

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous sommes jeudi, il est temps de décider du programme de navigation de ce premier week-end de mon défi 52 idées de croisières.

Nous partirons de Brest.

Commençons par la météo.

Pour élaborer des plans de croisière, deux sites météo ont ma faveur: Windguru et Windy.

Windguru est bien adapté à la navigation côtière et permet de saisir d’un coup d’œil l’évolution du vent et des vagues grâce à ses tableaux synthétiques. Par contre sur les cartes accessibles gratuitement j’ai pu observer des écarts de 5 à presque 10nds, en plus ou en moins, entre les prévisions et la réalité sur l’eau. Pour un bateau de croisière ce n’est pas si grave cependant. Les planchistes ou les pratiquants de voile légère seront plus exigeants.

L’explication réside peut-être dans le modèle de prévision des phénomène météorologique utilisé. Le modèle gratuit GFS est un peu moins précis localement que le modèle WRF 9km.  Si vous voulez en savoir plus rendez-vous sur cette page qui vous donne un mode d’emploi détaillé de Windguru.
windguru

 

Windy avec ses cartes animées permet de préparer des traversées avec une précision météorologique diabolique, j’y reviendrai bientôt. Comme son concurrent il prévoit aussi la température, la pluie, la hauteur de la houle… En plus c’est assez joli: vous pouvez apprécier par exemple l’esthétique de la tempête Lorenzo abordant les îles britanniques en temps réel…

lorenzo

 

Revenons à nos projets: le vent annoncé à Brest pour le week-end est assez maniable, du SW 10-15 noeuds le samedi dans la journée avec une rotation au NW dans la nuit et quelques rafales à 23 noeuds tôt le matin du dimanche puis 15 à 20 noeuds en journée.

Cependant les conditions de mer pourraient être assez agitées, compte tenu du passage du cyclone Lorenzo au large de nos côtes.

Un coup d’œil à la hauteur de houle annoncée sur Windy peut nous renseigner sur ce point.

houle

houle tableau

 

En effet le samedi midi on trouve une houle d’ouest 2m à l’entrée de la mer d’Iroise. Elle va ensuite s’amortir le soir avant de s’amplifier le dimanche jusqu’à 2.5m.

Notons que Windy différencie les vagues, formées localement par le vent, de la houle qui vient du large. Il est très intéressant d’avoir les deux informations: imaginez quand les vagues et le vent viennent du nord et que la houle provient de l’ouest… Voilà une configuration particulièrement désagréable au travers.

Un bémol cependant quant à ces prévisions: on observe rarement, voire jamais, une houle de 2m dans la rade de Brest. Le modèle utilisé ne semble donc pas tenir compte de l’amortissement de la houle par la côte et les barrières rocheuses.

Quoiqu’il en soit nous éviterons dans cette configuration de nous engager dans des passes étroites exposées directement au vent et à la houle.

Avant de décider de notre destination il nous faut encore regarder les horaires de marées.

Le site marée.info nous donne le calendrier des marées une semaine à l’avance. Il ne remplace pas l’almanach ou un logiciel dédié mais suffira largement à notre exercice.

molène

Bref, ce week-end c’est morte-eau! Avec un coefficient de 51 samedi et 37 dimanche, nous pourrons passer le goulet à contre-courant si ça nous chante (à condition de ne pas passer au milieu) . De plus les mouillages qui assèchent par grande marée nous seront accessibles. J’adore!

Résumons la situation:

  • Samedi le vent nous pousse plutôt vers le nord de la mer d’Iroise, et nous ramène en sens inverse le dimanche.
  • La houle et le secteur du vent nous interdisent de choisir un mouillage ouvert à l’ouest.
  • Le marnage est faible pour la région: la mer descendra de 2.50m seulement dans la nuit de samedi à dimanche.

En mer d’Iroise, quand c’est morte-eau je regarde toujours en premier les mouillages peu profonds, car avec un quillard c’est le moment où ils sont les plus accessibles, autant en profiter! Ces mouillages sont ceux de l’archipel de Molène d’une part, l’île de Sein de l’autre.

Sein est au sud-ouest du goulet, dans notre configuration, même si le mouillage est bien protégé, cela nous amènerait à tirer des bords et donc quasiment à doubler la route. Soit près de 50 milles à parcourir à l’aller. Au retour le vent de Nord ouest nous porterait au travers.

Molène est à 25 milles au Nord-est. La houle et le secteur du vent imposent d’y accéder par le chenal du four. Le port est bien abrité du sud-ouest (tant qu’il n’est pas trop fort, car l’île est plate). Pour le nord-ouest c’est moins le cas, il faudra prendre un corps-mort ou mouiller le plus possible à l’abri de la digue. Un coup d’oeil sur Navionics me dit que le courant passe au nord aux alentour de 16h à la grande Vinotière dans le chenal du Four.

Dans ce cas nous avons tout notre temps, je propose le parcours suivant:

week-end à molène

Le samedi appareiller vers 9h30 du Moulin Blanc et déjeuner au mouillage à l’abri de la baie de Camaret, puis repartir tranquillement vers 14h00 en direction du Chenal du Four. On pourra bifurquer dans le chenal des Laz pour raccourcir la route. L’arrivée à Molène aurait lieu vers 17h.

– Le dimanche le courant dans le Four s’annule vers 10h30 avant de s’inverser, il sera de toute façon très faible. Dans le goulet le courant ne sera favorable qu’à partir de 18h pour entrer dans la rade. Mais encore une fois en passant près de la côte Nord du goulet, avec du vent de NW, l’effet du courant sera insignifiant. On peut donc faire la grasse matinée et quitter le mouillage entre 10h30 et 14h selon le bon vouloir de l’équipage. La navigation sera assez sportive avec un vent portant établi à 20 nœuds à Molène d’après Windguru et une bonne houle. Les 26 milles du retour seront donc avalés en moins de 4h.

ouessant vue de molène
Vue sur Ouessant depuis Molène

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *