mise à l'eau
article invité,  tutos

Hivernage: faut-il sortir son voilier de l’eau?

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Ça y est, les feuilles des arbres commencent à changer de couleur et les nuits sont de plus en plus longues et fraîches. L’hiver approche ! Il faut donc penser à préparer son bateau pour affronter le mauvais temps. Alors, faut-il hiverner son bateau à terre ou le laisser dans l’eau ? Je suis Florian du blog Nautisme-Pratique.com et Katell m’a fait l’honneur de m’inviter sur son blog pour essayer de vous aider à trancher entre les deux solutions.

 

Hiverner son voilier à terre : les avantages et les inconvénients

Entreposer son voilier au sec est une solution d’hivernage qui présente certes des avantages incontournable, mais aussi quelques inconvénients.

Une meilleure protection des dommages naturels

En règle générale, un voilier est moins susceptible de subir des dommages – à court ou à long terme – s’il est laissé pendant de longues périodes sur terre plutôt que dans l’eau.

En effet, les bateaux hivernés dans l’eau sont beaucoup plus vulnérables aux dommages en raison des conditions plus difficiles qui sont presque inévitables en hiver : montée et baisse du niveau de l’eau de mer, vents violents, pluies torrentielles etc…

Sans compter la corrosion due à l’air marin qui fait rouiller les parties métalliques du bateau, sur le pont mais aussi des pièces plus sensibles comme les passe coque.

Une solution d’hivernage plus sécurisée

Les bateaux entreposés au sec dans une zone surveillée sont moins susceptibles d’être volés. Cette solution offre donc un niveau de sécurité optimal.

Un bateau entreposé sur un chantier naval ne peut pas couler! Et oui, je sais que c’est bizarre mais c’est vrai! Si votre bateau reste dans l’eau tout l’hiver, qu’il n’est pas équipé de pompes de cale et qu’il y a une entrée d’eau, il finira par couler!

 

L’hivernage à terre permet de prolonger la durée de vie d’un voilier

L’hivernage à terre permet de bien sécher la coque pendant plusieurs mois. Cela contribue également à protéger la structure de la coque des microorganismes marins et des cloques d’osmose qui sont susceptible d’apparaître éventuellement sur la carène dans le cas d’un contact prolongé avec l’eau de mer.

Les risques de corrosion électrolytique sont nul, en effet ce type de corrosion intervient lorsque un bateau ou la borne de quai est mal isolée électriquement, plus de détails : Comment lutter contre la corrosion sur un bateau?

À long terme, cette solution s’avère moins coûteuse, car elle permet de prolonger la durée de vie du voilier.

Hiverner son voilier à terre : attention aux risques !

Étant donné que l’eau de mer retient la chaleur plus longtemps que l’air, les bateaux entourés d’air sont plus vulnérables au gel soudain que les bateaux laissés dans l’eau.

Dans les régions froides, les bateaux entreposés à terre doivent être hivernés correctement et de préférence dans une zone climatisée afin d’éviter les risques de gel résultant des variations rapides des températures.

De plus, il faut veiller à prendre toutes les précautions nécessaires lors de la sortie du voilier de l’eau et lors de l’entreposage afin d’éviter les risques de dommages matériels pouvant résulter d’une mauvaise manœuvre, bien qu’en général, les grutiers soient des grands professionnels.

 

Laisser son voilier dans l’eau durant l’hiver : une solution plus simple et plus économique

Pour les propriétaires des voiliers qui recherchent avant tout la commodité, l’hivernage dans un port ou dans une marina représente une sérieuse option à considérer.

Tout d’abord, il s’agit d’une solution plus économique, car les tarifs d’hivernage dans un port sont “généralement” plus bas que ceux appliqués pour l’hivernage à terre.

De plus, le fait d’hiverner son voilier dans l’eau permet d’éviter les risques qui accompagnent la sortie et l’entreposage du voilier.

Hiverner son bateau à flot : Disponible à tout moment

En effet, bien que l’on parle d’hivernage, votre bateau est néanmoins prêt à sortir en mer. Vous n’avez pas prévu de naviguer cet hiver mais, on ne sait jamais! Si l’envie vous en prend, vous pourrez facilement rejoindre votre bateau et faire une belle sortie hivernale.

Entreposé au chantier naval, votre bateau est plus ou moins bloqué jusqu’à la date de mise à l’eau prévue.

 

A flot, sans surveillance, ça craint!

Un inconvénient majeur de laisser le bateau à flot, vient du fait qu’il faille quand même faire des visites régulières pour vérifier que tout en ordre, qu’il n’y a pas eu de vol, qu’il n’y a pas d’eau dans les cales, que les pare-battages sont en place etc…

Si vous n’habitez pas près du lieu où se trouve votre bateau, vous aurez toujours une petite pensée angoissée pour lui, en vous demandant si tout en ordre ou pas, surtout si vous n’avez personne sur place pour aller voir.

De plus, un bateau laissé dans l’eau est plus susceptible d’être volé ou endommagé par les mauvaises conditions climatiques.

 

Conclusion

L’hivernage à terre est la meilleure solution pour protéger un bateau durant l’hiver si vous résidez loin de votre bateau et que vous savez que vous n’allez pas naviguer du tout.

Un bateau posé au sec dans un hangar climatisé est mieux protégé des risques de vol et des dommages liés aux mauvaises conditions climatiques.

Bien entendu, il s’agit d’une solution plus coûteuse à court terme. Cela dit, comme la coque est mieux protégée lorsque le voilier est au sec, cette solution permet de prolonger la durée de vie du bateau et s’avère plus économique sur le long terme. Cela n’empêche qu’il faut faire attention aux risques de dommages liés aux manœuvres relatives à la sortie de l’eau et à l’entreposage du bateau.

mise à l'eau

Notez bien que cette solution d’hivernage convient plus particulièrement aux petits bateaux. Les grands étant plus volumineux, il est souvent difficile et plus coûteux de trouver un emplacement approprié pour les hiverner au sec, selon votre zone de navigation ! Si vous optez pour un hivernage à flot, alors pensez à surveiller régulièrement votre voilier notamment lorsque la météo s’annonce difficile !

Il faut savoir si vous préférez Naviguer aussi hors-saison ou hiverner votre bateau

Quelque soit la méthode choisie, il y un certain nombre d’opérations à faire pour vous assurer de retrouver un bateau en parfait état de marche au printemps. Certaines opérations comme l’hivernage des moteurs par exemple peuvent sembler compliquées mais avec une méthode, tout le monde peut y arriver, je propose une formation qui s’appelle Hivernage Pro qui va vous aider à faire l’hivernage de votre bateau vous même, facilement et en 2 jours seulement.

Et vous? Vous faîtes comment pour l’hivernage de votre bateau?

Florian de Nautisme-Pratique.com


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *