• devenir skipper à 50 ans
    naviguer en équipage,  tutos

    9 conseils pour commencer la voile à 50 ans

    La voile c’est parfois comme une histoire d’amour non consommée.

    Un coup de foudre de jeunesse dont votre premier emploi vous a éloigné pour de nombreuses années.

    Bien sûr vous vous êtes promis qu’un jour vous y reviendriez, mais quand?

    Pour d’autres la rencontre se fait plus tardivement, presque par hasard, un copain qui achète un voilier, une balade en dériveur pendant les vacances, et crac, ça vous prend.

    Quelque soit le scénario de départ, vous êtes happés, impossible de ne plus y penser.

    Vous êtes tombés dans le chaudron, l’envie de naviguer ne vous quittera plus.

    Finalement quand vous disposez enfin du temps et d’un peu plus d’argent pour débuter dans de bonnes conditions, vous êtes déjà dans la cinquantaine!

     

    C’est alors que vous, vous vous demandez: « Et si j’étais trop vieux pour commencer la voile? ou trop vieille? »

     

    Mille fois j’ai lu et entendu cette question dans vos messages. Et la réponse ne fait pour moi aucun doute.

    Le problème, pour débuter en voile, n’est pas l’âge!

  • voilier qui voule
    tutos

    Voulez-vous un voilier insubmersible?

    Tout le monde se souvient du naufrage express de Kevin Escoffier. Le skipper a du abandonner son voilier en moins de 5 minutes pendant le Vendée Globe. lui-même n’en revenait pas. « Les Imoca ne peuvent pas couler » s’était-il répété, incrédule.

    Dans les règles de jauge des Imoca en effet il est prévu: « Le bateau doit disposer d’un volume total d’insubmersibilité égal ou supérieur à 105% du déplacement du bateau en configuration lège.  »

    Ces volumes sont préservés par des cloisons étanches. Comme pour le Titanic, si ces cloisons sautent, le bateau coule.

    Mais il existe d’autres manières d’assurer l’insubmersibilité d’un voilier. A tel point que certains voiliers peuvent naviguer remplis d’eau.

    Auriez-vous envie de posséder un voilier insubmersible? Ou d’insubmersibiliser votre propre bateau?

    Entre contraintes techniques, réglementaires et le surcout final, cela en vaut-il la peine?

    Pour vous aider à réfléchir je vous propose ici d’examiner la question en… profondeur 🙂

     

    Insubmersible ou incoulable? Définir l’insubmersibilité

  • cuisiner en mer
    tutos

    Comment cuisiner en mer à bord d’un voilier

    Lors d’une remontée du Cap Horn à Rio, je me souviens d’avoir mangé comme une ogresse, des quantités de bœuf argentin et de pommes de terres rissolées avec amour et surtout beaucoup de patience…

    Ces repas copieux étaient indispensables à notre survie et à notre moral pour cette navigation difficile.

    Même pour des croisières moins extrêmes, savoir cuisiner en mer devient vite une nécessité.

    Une traversée de la Manche, du Golfe de Gascogne ou d’une partie de la Méditerranée suffisent déjà à nous confronter au problème.

    Mais comment s’y prendre avec une gite importante? A bord d’un voilier qui retombe violemment dans les creux au près serré? Ou bien au portant, quand le roulis met à l’épreuve votre équilibre et celui de vos assiettes .

    Cuisiner à bord d’un voilier en navigation demande en réalité  un peu de préparation avant de prendre la mer et le respect de certaines règles de sécurité. Bien évidemment c’est plus facile quand le cuisinier est bien amariné, sinon…

    Voici donc quelques conseils pratiques pour mijoter de bons petits plats sans danger, et sans risque de refaire la déco de votre carré avec la sauce tomate.

  • aliments entreposés dans le carré
    tutos

    Avitailler son voilier pour une croisière: le casse-tête des listes et du rangement

    Avitailler son voilier est probablement le moment le moins amusant de la préparation d’une croisière. On a toujours peur d’oublier quelque chose et on n’a qu’une envie devant le rayon des conserves: abandonner son chariot et prendre la mer le plus vite possible! Si seulement vivre de sa pêche était une option crédible! Une ligne, un hameçon, un leurre et du riz suffirait. Mais c’est un pari vraiment risqué….

    De plus si la technique de la liste d’avitaillement reste la plus universellement répandue, la question du rangement est assez peu abordée.

    Et pourtant le plus organisé des plaisanciers finit toujours par douter lorsqu’il compare le volume des caddies alignés devant son étrave à celui de son bateau. Où diable stocker tout ce bazar? Pourquoi les rouleaux de PQ sont-ils toujours aussi encombrants? Et l’eau minérale? Qui peut bien boire autant de flotte, sérieusement?

    bouteilles d'eau minérale

    Dans cet article nous verrons donc comment rédiger une liste d’avitaillement cohérente, puis je partagerai mes quelques trucs pour un stockage rationnel de la nourriture à bord. Et en prime je vous laisserai en téléchargement une liste « confort » de divers produits et objets qui vous permettront de partir en mer à l’impromptu sans vous soucier des courses à chaque fois!

  • affichage du mode vent
    tutos

    A quoi sert le mode vent de votre pilote automatique?

    C’est si beau l’électronique marine!

    Toutes ces leds qui clignotent dans tous les sens et des alarmes qui résonnent sans qu’on sache toujours pourquoi.

    Aujourd’hui je vais vous révéler les dessous du mode vent de votre pilote automatique. Encore un de ces truc que vous avez enclenché par erreur en bidouillant le menu de l’afficheur. Quand vous aurez lu l’article, vous sauterez dans votre ciré pour tester ce mode génial! Vous verrez: vous serez conquis!

    Qu’est-ce que le mode vent?

    Inspiré du régulateur d’allure mécanique, le mode vent vous permet de conserver toujours le même angle par rapport au vent.

    Vous ne savez pas ce qu’est un régulateur d’allure?

    Développé et popularisé en France par Bernard Moitessier et Eric Tabarly, il s’agit d’un pilote qui fonctionne sans électricité, actionné par le vent et la vitesse du bateau. Le régulateur comporte un aérien que l’on oriente dans l’angle voulu par rapport au vent, et d’une pale immergée à qui l’aérien transmet les variations de cap du bateau. La pale transmet à son tour le mouvement à la barre par un système de drosses jusqu’à ce que le système revienne à l’équilibre.

    régulateur d'allure

    Vous n’avez pas compris? Tant pis, le but n’est pas ici de construire un régulateur d’allure, mais d’utiliser au mieux le mode vent du pilote automatique électronique.

    Mais comment le pilote connait-il l’angle au vent de notre voilier?

  • hugo boss au départ du vendée globe
    tutos

    Apprendre la voile en suivant le Vendée Globe?

    Quel rapport y a t-il entre un plaisancier et un marin du Vendée Globe?

    Si les deux aiment la mer et la voile, il n’est pas certain qu’ils y cherchent les mêmes plaisirs!

    Alors à quoi bon s’intéresser à la course au large quand on est adepte de la croisière tranquille, de la pêche à la traîne et des bistrots du port?

    Longtemps j’ai pensé que ces deux mondes étaient inconciliables. Pour autant je ne pouvais pas trop passer à côté de certaines tentatives de records qui partaient de mon port d’attache. Mais nous ne les prenions pas très au sérieux. Par exemple avec quelques bons copains, nous avions décidés d’escorter Lyonnaise des Eaux, le trimaran de Kersauzon jusqu’au goulet de Brest, en fabriquant un faux trimaran avec nos trois voiliers habitables nommés pour l’occasion: « la Brestoise du Vin »!

    Qu’est-ce qui m’a fait changer d’avis?

    En prenant de l’expérience (c’est mieux de le dire ainsi…) j’ai fini par réaliser que trois ingrédients de la course au large pouvaient directement nous inspirer et nous enseigner des techniques et des savoirs fort utiles.

    3 techniques que la course au large nous enseigne